Le colloque international "Archéologie des espaces artisanaux. Fouiller et comprendre les gestes des potiers" s'est bien tenu à l'Université Rennes 2 les 27 et 28 novembre 2014, organisé par Mathilde Villette et Mario Denti du Laboratoire d'Archéologie et Histoire Merlat (LAHM, UMR 6566). L'association d'archéologie Alter Ego Rennes est fière de s'être associée et d'avoir apporté son soutien à cette manifestation scientifique majeure, qui a réuni d'importantes contributions et a fourni des points de réflexion marquants.

10733980_10205665335739110_3067514282098309453_n

 

Le riche programme a permis de balayer un horizon chronologique allant de l'âge du Fer jusqu'à la fin de la période romaine, et un panorama géographique de l'Europe du Nord à la Grèce en passant par la péninsule ibérique à l'Italie. Les techniques d'analyse les plus pointues et les méthodologies les plus novatrices ont été convoquées ici pour rendre compte de la meilleure compréhension de ces espaces de production, auparavant moins bien appréhendés, en tout cas de façon moins précise.

10686872_10205665336139120_8270595783617855565_n

 

Les différentes contributions ont donné lieu à des discussions et des débats féconds, parfois passionnés mais toujours enthousiastes, qui ont permis la remise en cause de certains modèles théoriques comme celui des "quartiers artisanaux", tout en précisant et développant de nouvelles perspectives sur la gestion et l'organisation de la production dans les espaces artisanaux antiques, enrichies par l'apport de la multidisciplinarité. Ce foisonnement s'est ressenti par l'appel régulier aux analyses tracéologiques, physico-chimiques ou archéomagnétiques sur les matériaux, le recours à l'archéologie expérimentale et aux analogies ethnographiques et à l'ethnoarchéologie, mais aussi aux méthodologies renouvellées de la fouille de ces espaces productifs, conviant et associant les prospections pédestres et géo-physiques, la fouille fine et la fouille extensive, et les dimensions de l'archéologie programmée comme celles de l'archéologie préventive. Cela, toujours dans l'optique de mieux comprendre et contextualiser les gestes et les successions opératives des potiers dans des lieux et des points du temps très divers.

 

Enfin, Francine Blondé, chercheuse expérimentée et spécialiste de l'artisanat dans le monde grec et des aspects technique et archéologique de la céramique, nous a fait l'honneur de conclure ce colloque, traçant avec intelligence et malice les grandes lignes du chemin parcouru et les perspectives qui s'offrent aux chercheurs et à ces problématiques fondamentales.

1661123_10205665337139145_633653590806481443_n

 

Encore merci à tous,

 

Archéologiquement vôtre,

 

L'Association d'Archéologie Alter Ego Rennes

Photographies : © D. Allios