Le colloque international "Archéologie des espaces artisanaux. Fouiller et comprendre les gestes des potiers", auquel s'associe et participe l'Association d'Archéologie Alter Ego Rennes, se tiendra les 27 et 28 novembre prochains à l'Université de Rennes 2 dans l'amphithéâtre S1.

Un lien vers le programme : http://archeart2014.sciencesconf.org/program

 

bandeau3

Argumentaire scientifique de la manifestation :

Le colloque international « Archéologie des espaces artisanaux. Fouiller et comprendre les gestes des potiers » a pour objectif de réunir des archéologues travaillant sur l’artisanat potier autour des problématiques et des méthodologies de la fouille des espaces de production.

 

La compréhension des modes de production et de l'organisation de l'artisanat dans les sociétés antiques est au cœur de la recherche archéologique actuelle. Lors de la fouille, certaines découvertes peuvent indiquer la présence d'un lieu de production de la céramique. Il peut s'agir de la mise au jour d'un ou de plusieurs fours ou encore d'artefacts témoignant indirectement de cette activité : par exemple, des rejets de cuisson ou de fragments de four. D'autres structures interviennent pourtant dans le processus de fabrication de la céramique : fosse(s) d'extraction de l'argile, bassins de dépuration ou de stockage, espaces destinés au façonnage, au séchage au stockage de la poterie, etc. D’autre part, certains objets céramiques, lithiques ou fauniques découverts en fouilles renvoient aux instruments ou aux outils employés par les potiers.

 

La nature des vestiges archéologiques relatifs à l'artisanat rend parfois difficile leur interprétation sans l'aide du contexte et invite l'archéologue à s'interroger sur les méthodes à employer pour la restitution des gestes,des intentions et du savoir-faire de l'artisan.

 

Un certain nombre de questions se posent dans cette perspective : comment envisager la fouille d'un espace artisanal consacré à la production de la céramique ? Quelle(s) méthode(s) de fouille employer pour la compréhension de son organisation spatiale ? Comment fouiller et identifier les structures intervenant à chaque étape de la production ? Quel type d'analyses archéométriques faut-il pratiquer directement sur le terrain ? Comment reconnaître et interpréter les artefacts mis au jour au sein d’espaces deproduction bien identifiés ? Comment traiter le matériel issu des fouilles d'espaces artisanaux ? Comment traiter et conserver le matériel argileux non vasculaire ?

 

Ce colloque entend poser les bases d’une réflexion autour des méthodes interdisciplinaires relatives aux investigations menées sur les espaces de production de la céramique et embrasse une chronologie allant de la Protohistoire à l'Antiquité, sans limites géographiques. Il se veut être l’occasion d’un décloisonnement sur le plan chronologique et géographique et d’échanges scientifiques entre chercheurs travaillant sur des problématiques communes dans la sphère de l'artisanat potier antique.